Projets
Localisation : République Centrafricaine

République Centrafricaine

Contexte et Actualités

La République centrafricaine (RCA) vit une guerre civile dévastatrice depuis 2013, classée troisième plus grande crise humanitaire au monde après le Yémen et la Syrie. Comme dans la plupart des conflits, les enfants y sont victimes des formes les plus horribles d’abus, de négligence, d’exploitation, de violence et d’un manque d’accès à des services de base.

Les nombreux ébranlements qu’a connus le pays ont engendré des conséquences négatives sur le secteur de l’éducation et de la formation : certaines écoles ont servi de base de repli des combattants, entrainant leur fermeture. Ce phénomène a touché environ 378 écoles, privant ainsi plus de 799.000 élèves du droit à l’éducation. De plus, le système scolaire manque d’équipements, de personnel et est peu sécurisé.

Les jeunes sont particulièrement touchés par la destruction du tissu socio-économique, les faiblesses du système éducatif et le manque d’offre de formation professionnelle de qualité. Il est estimé que moins d’un jeune sur trois maîtrise la lecture et les mathématiques et que 44% d’entre eux sont au chômage.

Aux nombreuses crises qui ont fragilisé le système éducatif centrafricain, vient s’ajouter la crise de la COVID-19, exacerbant la précarité des enfants et des familles. Au mois d’août 2020, les autorités nationales ont décidé de rouvrir les écoles mais ce nouveau contexte marqué par le coronavirus crée de nouveaux besoins d’accompagnement pour les enfants scolarisés.

SOS en RCA

SOS Villages d’Enfants a commencé à travailler en République centrafricaine au début des années 1990. Aujourd’hui, l’association locale soutient les enfants et les adolescents centrafricains sur deux sites : Bouar et Bangui. C’est à Bangui où notre programme d’urgence se déroule. En outre, l’organisation gère un programme de renforcement de la famille SOS qui travaille directement avec les familles et les communautés pour leur permettre de s’occuper efficacement de leurs enfants et de prévenir la séparation.

Au niveau de l’aide d’urgence, l’association a développé une première expérience en 2014 pour renforcer la résilience et autonomiser les femmes et les enfants vulnérables touchés par la crise à Bossangoa et les communautés environnantes. La deuxième phase de ce programme d’intervention d’urgence a été lancée en juillet 2015 et couvre trois thématiques : la protection, la nutrition et l’éducation.

Domaine

Localisation

Projets à la une

Soutenez l'association

Partager

Newsletter

En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir indiquer la fréquence d’envoi et le type de contenus envoyés par courrier électronique et vous prenez connaissance de notre politique de confidentialité.
Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à l’aide des liens de désinscription.