Projets
Localisation : Ethiopie

Ethiopie

Contexte et actualités

Depuis novembre 2020, la région du Tigré, située à l’extrême nord de l’Ethiopie, à la frontière avec l’Erythrée, est en proie à un conflit d’une extrême violence. Des mois durant, la province a été coupée du monde et aujourd’hui encore des zones entières restent inaccessibles aux acteurs humanitaires qui ailleurs sont freinés dans leurs opérations.

Pour rappel, le 4 novembre 2020, le gouvernement éthiopien lançait une offensive armée pour renverser le Front de Libération du Peuple du Tigré (FLPT), accusé d’avoir attaqué des bases de l’armée fédérale. Le 28 novembre, il annonçait la prise de Mekele, capitale de la région du Tigré. Sept mois plus tard, les violences perdurent et la situation humanitaire se détériore. Les pires atrocités et exactions ont été commises par les parties prenantes au conflit. L’Unicef dénonce des cas multiples et systématiques de viols et de violences sexuelles.

Le bilan humain est terrible : on compte des milliers de morts et blessés et des centaines de milliers de personnes ont été déplacées à l’intérieur et à l’extérieur du pays (plus de 63.000 réfugiés au Soudan voisin). 5,2 millions de personnes ont besoin d’aide humanitaire, en premier lieu d’abris d’urgence, d’eau, de nourriture et de soins alors que de nombreux établissements de santé ont été détruits et que ceux qui restent opérationnels font face à une pénurie de matériel et médicaments. Les femmes et les enfants sont de plus en plus vulnérables.

L’insécurité alimentaire est particulièrement alarmante dans cette région où les terres agricoles ont été saccagées et les récoltes perdues. Selon l’ONU, au moins 20% de la population serait aujourd’hui confrontée à une insécurité alimentaire urgente et les cas de malnutrition sévère aiguë chez les enfants ne cessent d’augmenter. Depuis plusieurs mois, la région est au bord de la famine.

On estime par ailleurs à 25% le nombre d’écoles détruites ou endommagées par les combats. Depuis plus d’un an, 1,4 million d’enfants sont déscolarisés d’abord en raison de la pandémie de Covid-19 puis du conflit.  Les écoles sont aujourd’hui fermées, beaucoup servent de camps d’urgence pour les déplacés qui continuent d’affluer et d’innombrables enfants sont contraints de mendier.

(Sources : ONU Info, OCHA, Unicef)

 

SOS Villages d’Enfants Ethiopie

Présente dans le pays depuis le début des années 1970, SOS Villages d’Enfants Ethiopie accompagne plus de 40.000 enfants, adolescents et adultes à travers ses infrastructures (dont 7 Villages d’Enfants SOS) et ses programmes de renforcement des familles, d’éducation et de santé. Par ailleurs, l’association intervient régulièrement en urgence pour soutenir les communautés vulnérables confrontées de manière récurrente à la sécheresse et à l’insécurité alimentaire.

Dans la région du Tigré, elle est active depuis 1976 à Mekele où elle gère un programme de prise en charge alternative (avec village d’enfants et foyer de jeunes pour plus 200 enfants et adolescents en 2020) et un programme de renforcement des familles (pour plus de 2.600 jeunes en 2020). En mars 2021, elle a démarré un projet d’aide d’urgence axé sur la santé, la nutrition, l’EAH (Eau, Assainissement et Hygiène) en direction des communautés affectées par le conflit. Plus de 25.000 personnes dont 15.000 femmes et filles sont concernées par ce projet qui se déploie à Mekele et dans plusieurs woredas (districts) au sud de la région.

Domaine

Localisation

Projets à la une

Soutenez l'association

Partager

Newsletter

En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir indiquer la fréquence d’envoi et le type de contenus envoyés par courrier électronique et vous prenez connaissance de notre politique de confidentialité.
Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à l’aide des liens de désinscription.