Actualités

Panorama des projets en 2024

Publié le 3.06.2024

Attachée à la protection et aux droits de l’enfant, SOS Villages d’Enfants Monde est engagée sur le terrain du développement avec des programmes au long cours, inscrits dans le 4e Accord-Cadre (2022-2026) signé le 2 février 2022 avec le Ministère luxembourgeois des Affaires étrangères et européennes (MAEE). Au Bénin, en Guinée, au Niger, au Sénégal et en Ouzbékistan, 13 programmes sont dans leur 3e année d’implémentation et continuent de se développer. Plus de 2.300 familles vulnérables, 10.500 enfants, adolescents et jeunes (15-24 ans), 10.000 membres de structures étatiques et communautaires en sont les bénéficiaires directs ciblés.

Afrique de l’Ouest : PACOPE-SPE
En Afrique de l’Ouest, 12 PACOPE-SPE1 se développent pour que des enfants en situation de vulnérabilité bénéficient d’une prise en charge de qualité, que les droits des enfants et des jeunes soient respectés, que leur accès aux services sociaux de base soit amélioré et que les jeunes soient accompagnés sur le difficile chemin de l’emploi.

1 Les 12 Programmes d’Accompagnement des Communautés pour la Protection de l’Enfant et des Systèmes de Protection de l’Enfant (PACOPE-SPE) en cours en Afrique de l’Ouest (Bénin, Guinée, Niger, Sénégal) sont inscrits dans notre Accord-Cadre 2022-2026 signé avec le MAEE.

© SOS Villages d’Enfants Monde

Ouzbékistan : Protection de l’enfant
En Ouzbékistan, le programme de renforcement du système de protection de l’enfant, soutenu dans le cadre de notre Accord-Cadre 2022-2026 avec le MAEE, se poursuit pour renforcer les actions entreprises avec les partenaires de la protection de l’enfance, améliorer le bien-être des enfants, adolescents et jeunes et accompagner ces derniers sur le chemin de l’emploi alors que leur situation s’est encore précarisée avec la crise du Covid-19, les répercussions de la guerre en Ukraine et les effets d’une inflation qui s’est accrue depuis deux ans. Mis en œuvre par SOS Villages d’Enfants en Ouzbékistan, le programme couvre 15 Mahallas pilotes dans la ville d’Urgench et dans les districts ruraux de Shavat, Gurlen et Qushkupir.

© SOS Villages d’Enfants Monde

Notre association est mobilisée là où conflits, crises et catastrophes naturelles mettent en danger la vie des enfants et celle de leurs communautés, dans leur pays ou dans ceux où ils sont réfugiés. Protection, prise en charge de mineurs non accompagnés, réunification des familles, soutien psychosocial, éducation et résilience sont au cœur de ces programmes dont certains bénéficient du soutien du MAEE.

Ethiopie : Intervention d’urgence dans la région d’Oromia
Alors qu’un projet de nutrition dans la région d’Amhara a dû être suspendu en raison des conditions sécuritaires, un second, soutenu par le MAEE, a démarré en juillet 2023 dans le sud de l’Ethiopie (fin prévue : décembre). Cette intervention de SOS Villages d’Enfants en Ethiopie et de son partenaire, Gayo Pastoral Development Initiative, se développe dans la région d’Oromia (zone de Borena). Objectif : répondre aux besoins sanitaires et nutritionnels des enfants, des femmes enceintes ou qui allaitent et des personnes âgées et soutenir les ménages affectés par la sécheresse chronique.

© Joost Bastmeijer

Madagascar : Education et résilience des populations du Grand Sud
Démarré début 2023, le projet de construction d’une nouvelle école en dur à Tanandava n’a été lancé qu’en novembre, SOS Villages d’Enfants à Madagascar voulant nouer un partenariat avec le ministère de l’Education pour ancrer le projet dans la durabilité. La pose de la première pierre et le démarrage des travaux ont ainsi eu lieu en novembre. En plus de deux nouvelles salles de classe, des latrines séparées pour filles et garçons et un bassin de récupération d’eau ont été construits.

© SOS Villages d’Enfants à Madagascar

Palestine : Intervention d’urgence pour des déplacés à Gaza
Depuis octobre 2023, la population de la bande de Gaza connaît une catastrophe humanitaire sans précédent. La guerre tue, blesse, détruit logements, écoles, établissements de santé… La moitié de la population de Gaza est déplacée. La famine et les maladies sévissent. Les enfants et les jeunes sont parmi les plus exposés à la violence et aux privations. Active depuis 1968, soutenant quelque 400 familles et 2.500 bénéficiaires dans la bande de Gaza et en Cisjordanie, SOS Villages d’Enfants en Palestine propose aujourd’hui une aide d’urgence (accueil d’enfants non accompagnés dans son village d’enfants à Rafah, appui humanitaire direct aux familles, soins d’urgence aux enfants seuls, services de santé mentale et soutien financier aux familles).

© SOS Villages d’Enfants en Palestine

République centrafricaine : Appui à la résilience des populations près de Bangui³
Le projet d’appui à la résilience des populations déplacées internes et des populations hôtes de Kokoro se déploie en trois volets (protection, éducation et résilience économique) et implique toute la population pour créer une communauté dans laquelle les enfants sont protégés et vivent dans le plein respect de leurs droits, à l’école, chez eux et dans le quartier. Le projet cible sur trois ans : 5.200 bénéficiaires dont 3.500 élèves (1.645 filles), 450 adolescent(e)s et 30 AVE&C (600 membres). La dernière phase du projet (avril 2024-mai 2025) se focalise sur l’accompagnement des réseaux communautaires de protection de l’enfant et des associations de parents d’élèves, dans leur gouvernance, au niveau de leur autonomisation (mise en œuvre d’Activités Génératrices de Revenus) et à celui des finances (AGR collectives).

³ Cofinancé par le MAEE, le projet a l’appui de la Fondation ATOZ, placée sous l’égide de la Fondation de Luxembourg, et de la Ville de Luxembourg (volet sécurité alimentaire).

© SOS Villages d’Enfants en République centrafricaine

Ukraine : Réponse de SOS Villages d’Enfants à la guerre
Depuis février 2022, la guerre en Ukraine met la vie des enfants en danger et les prive de leurs droits. En 2023 comme en 2022, SOS Villages d’Enfants en Ukraine a poursuivi, avec ses partenaires, ses actions dans neuf régions. A côté de ses programmes d’accueil et de renforcement familial, son aide d’urgence a permis d’accompagner quelque 370.000 personnes en leur offrant des services essentiels. Depuis le Luxembourg, grâce à ses donateurs, l’asbl a pu transférer plus de 520.000€.

© SOS Villages d’Enfants en Ukraine

Cap-Vert : Projet éducatif pour jeunes filles et femmes
Le Cap-Vert a été fortement impacté par la pandémie de COVID-19 et la guerre en Ukraine qui ont touché de plein fouet le tourisme, principal moteur économique et source d’emploi du pays et des villes comme Mindelo. En conséquence, le chômage, l’incidence de la pauvreté et le taux d’inflation n’ont plus permis aux familles vulnérables, surtout monoparentales, de répondre à leurs besoins essentiels (éducation, alimentation, santé). Face à cette situation, un projet éducatif veut soutenir jeunes filles et femmes cheffes de famille dans le renforcement de leurs capacités afin qu’elles développent des activités génératrices de revenus et puissent subvenir aux besoins de leurs enfants.

© SOS Villages d’Enfants au Cap-Vert

Colombie : Nouvel espace ami des enfants
Un espace ami des enfants va voir le jour dans le département de La Guajira, à la frontière avec le Venezuela. Différents espaces y seront créés en lien avec les quatre composantes de ce nouveau projet (avril-décembre 2024) : pensée logico-mathématique, langage et communication, développement des capacités émotionnelles et protection. 50 enfants et jeunes, actuellement seuls chez eux après l’école en attendant le retour de leurs parents, fréquenteront deux après-midi par semaine ce centre où ils auront accès à des activités scolaires et ludiques tandis que 25 adultes seront responsabilisés à la protection de l’enfance.

© SOS Villages d’Enfants en Colombie

Laos : Réhabilitation de bâtiments et laboratoire informatique
Au Laos, manque d’opportunités économiques et taux de chômage élevé entrainent une migration des jeunes dans les pays voisins et beaucoup d’enfants et de jeunes n’ont que peu d’accès à l’eau potable, aux toilettes, à la santé, à la nutrition et à une éducation de qualité. Un projet d’un an (à partir de juin 2024) renforcera leurs capacités, surtout éducatives afin qu’ils aient accès à des opportunités économiques. Objectif : qu’ils reçoivent des soins en ayant accès à une éducation de qualité et en exerçant leurs droits. Plusieurs bâtiments du village d’enfants SOS de Savannakhet seront réhabilités, un laboratoire informatique y sera créé, les enfants auront de nouveaux équipements et seront formés à l’informatique et à la promotion de la bonne santé, avec un accès suffisant à l’eau potable et à une alimentation nutritive.

Groupe d'enfants heureux qui lèvent les bras vers le ciel
© Agnete Schlichtkrull

Maroc : Construction et équipement d’un collège et d’un internat pour filles
Suite au séisme qui a touché en septembre 2023 le Maroc (près de 300.000 habitants affectés), SOS Villages d’Enfants au Maroc a mis en place une réponse humanitaire en quatre volets dont un axé sur la rénovation que SOS Villages d’Enfants Monde soutient. Il s’agit de la construction d’un collège et d’un internat pour jeunes filles dans la ville d’Aït Ourir. L’école permettra de répondre au besoin d’éducation qualitative des jeunes filles et garçons de la région, 530 écoles et 55 internats ayant été endommagés.

Toubkal Challenge
© Lydia Mantler

République centrafricaine : Clôture autour de l’école Kokoro 1 et du terrain de sport
Depuis mai 2022, notre association soutient des enfants vulnérables de la commune de Bimbo, en consolidant les acquis d’un projet engagé à l’école Kokoro II (2020-2022) tout en focalisant son action sur l’école Kokoro I. Côté infrastructures, 2022-2023 a vu la réhabilitation de 16 salles de classes ainsi que la rénovation et la construction de latrines. En 2023-2024, un forage a été réhabilité pour rendre l’eau potable.

© Leonid Elancy Doyo Gbaguyna

Maurice : Agrandissement d’un centre d’éducation et d’apprentissage L’économie de  Maurice a été très impactée par le COVID-19, le tourisme ayant été à l’arrêt pendant de long mois. Alors que depuis 2022 le secteur redémarre, de nombreuses personnes sont pourtant laissées en marge, notamment les plus vulnérables dans le centre du pays. Depuis avril 2011, le Centre d’Education et d’Apprentissage de Curepipe (ELC)4 offre une éducation de qualité aux enfants défavorisés. Depuis 2020, les demandes d’admission se multiplient (30 enfants sur la liste d’attente) et l’ELC qui dispose de quatre classes accueille 84 enfants de moins de 5 ans (capacité initiale : 70 enfants).

4 Financé e.a. par des donateurs privés, la Fondation du Rotary Club de Luxembourg, le Club Soroptimist d’Esch/Alzette et la Fondation du Souvenir et de l’Amitié ainsi qu’une contribution financière et de gestion de SOS Villages d’Enfants Monde avec SOS Villages d’Enfants à Maurice.

© Annelise Levasseur

Catégories

Articles récents

Soutenez l'association


Partager

Newsletter

En indiquant votre adresse électronique, vous acceptez de recevoir notre contenu envoyé par courrier électronique et vous acceptez notre politique de confidentialité.
Vous pouvez vous désinscrire à tout moment en utilisant les liens de désinscription.