Actualités

L’amitié pour toute la vie !

Publié le : 6.09.2021

A l’heure où les jeunes reprennent le chemin de l’école ou de l’université, nous sommes heureux de partager avec vous l’histoire d’une belle amitié qui s’est forgée au fil des ans entre trois jeunes filles devenues sœurs SOS dans le Village d’Enfants SOS de Khorezm en Ouzbékistan.

Angelina, Mavluda et Maftuna ont été accueillies dans le Village d’Enfants SOS de Khorezm lorsqu’elles avaient 8 et 9 ans. Devenues sœurs SOS, elles se sont prises d’affection les unes pour les autres. Maftuna, l’aînée, vient de terminer sa première année d’université et est un exemple pour ses jeunes frères et sœurs. 

« Comme dans la vie de chaque famille », dit Anabibi, la mère SOS des filles, « notre vie a changé ces derniers temps. Angelina et Mavluda ont toutes deux terminé leurs études secondaires et passé les examens d’entrée à l’université, comme leur sœur Maftuna l’avait fait, l’année dernière ». Tout au long des années passées dans le village, Angelina et Mavluda ont étudié dur à l’école, faisant partie des élèves les plus brillant(e)s. « Nous étions très motivées par notre sœur aînée et en songeant au métier de nos rêves. Je veux être banquière et Angelina veut être hôtesse de l’air », commente Mavluda. « Oui, le métier de mes rêves m’a incitée à beaucoup travailler et à prendre des cours supplémentaires d’anglais et à y entraîner ma sœur ! » ajoute Angelina. 

Le travail acharné d’Angelina et de Mavluda dans leurs études a porté ses fruits et les deux jeunes filles sont entrées dans l’université de leur choix et ont décroché une bourse complète. Mavluda a quitté la maison SOS et étudie à Tashkent, la capitale de l’Ouzbékistan. Angelina est, elle, restée dans sa ville natale et étudie à l’Université d’Etat d’Urgench dans la région de Khorezm.  Pendant ses derniers jours au village, Angelina a consacré la plupart de son temps à sa famille SOS. Elle a été d’une aide précieuse pour la nouvelle mère de leur famille SOS, arrivée un mois avant son départ, d’autant qu’une petite fille d’un an, Roza, a également rejoint le foyer. « Je savais qu’il serait difficile pour notre nouvelle mère SOS de s’occuper de mes frères et sœurs et de gérer la maison », explique Angelina, « alors comme je suis restée à Urgench, même si je vis désormais dans un logement universitaire, je leur rends visite plusieurs fois par semaine pour les aider ».  Si Mavluda a quitté la ville, elle a, elle aussi, l’intention d’y revenir lors des vacances scolaires pour garder le contact avec ses proches.

Angelina, Mavluda et Maftuna passent le plus de temps possible ensemble.

Photos : © SOS Children’s Villages Uzbekistan

Catégories

Articles récents

Soutenez l'association

Partager

Newsletter

En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir indiquer la fréquence d’envoi et le type de contenus envoyés par courrier électronique et vous prenez connaissance de notre politique de confidentialité.
Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à l’aide des liens de désinscription.