Actualités

Guerre en Ukraine, un mois déjà !
La solidarité s’organise chez SOS Villages d’Enfants et ses partenaires

Publié le : 23.03.2022

Forte d’une longue présence en Ukraine (depuis 2003) et dans les pays voisins, SOS Villages d’Enfants a réagi dès les premiers jours de la guerre. Sur place, elle est en lien avec des organisations locales pour soutenir enfants et familles, mineurs non accompagnés et enfants vivant en institution.

La situation se dégrade

Le 24 février, la Russie envahissait l’Ukraine. Un mois plus tard, l’escalade de la violence se poursuit, la guerre fait des ravages et la situation humanitaire empire de jour en jour. C’est le cas dans la ville dévastée de Marioupol et dans bien d’autres. Les populations civiles sont souvent prises pour cible. Partout, les besoins sont énormes. Alors que la guerre est entrée dans sa quatrième semaine, 10 millions de personnes ont été obligées de se déplacer à l’intérieur du pays ou dans des pays voisins.

Un enfant dans un bus
Plus de 3,5 millions de personnes, surtout femmes et enfants, ont fui l’Ukraine, plus de la moitié a rejoint la Pologne. Photo : SOS Children’s Villages Czech Republic

Les actions de SOS Villages d’Enfants

La guerre en Ukraine bouleverse la vie de millions d’enfants, les privant de leurs droits fondamentaux et séparant les familles. La situation est particulièrement désespérée pour les enfants privés de prise en charge parentale. Beaucoup d’autres sont susceptibles de se retrouver seuls. Les enfants qui n’ont pas été évacués sont en danger, exposés aux combats, aux bombardements et à la détérioration de leurs conditions de vie, souvent sans adultes de confiance à leurs côtés. Les milliers d’enfants en institution, notamment orphelinats et pensionnats, sont les plus à risque et sont exposés à la négligence, à la violence et aux trafics. Ils ont d’urgence besoin de soutien humanitaire pour être évacués. Des millions d’enfants et d’adultes seront traumatisés par cette guerre et auront besoin de services de santé mentale et de soutien psychosocial. Une génération entière d’enfants risque de grandir sans la prise en charge dont elle a besoin.

SOS Villages d’Enfants appelle la communauté internationale à agir urgemment pour :

• Assurer la sécurité des enfants et des familles

• Secourir les enfants laissés à l’abandon dans des institutions

• Garantir une aide humanitaire vitale, un accompagnement dans le domaine de la santé mentale et un soutien psychosocial aux enfants touchés par la guerre et à leurs familles ou tuteurs, en Ukraine et dans des pays voisins.

• Garantir un abri et des soins d’urgence de qualité aux enfants qui ont fui la guerre

• Etablir des plans à plus long terme pour reconstruire et améliorer la qualité des systèmes de prise en charge et de protection de l’enfance.

Premières mesures engagées par SOS sur le terrain

En Ukraine et dans les pays voisins, les associations SOS ont immédiatement réagi pour venir en aide aux enfants vulnérables et à leurs familles afin de les protéger, de leur garantir un abri et des produits essentiels. En Ukraine, les équipes SOS ont apporté un soutien à distance aux bénéficiaires de programmes SOS, notamment un soutien psychologique aux familles d’accueil et aux travailleurs sociaux. Avec ses partenaires locaux, l’association a coordonné dans plusieurs villes l’évacuation d’enfants vivant en institution. Dans les pays voisins, les associations SOS de Pologne, République tchèque, Hongrie et Roumanie sont solidaires de leurs collègues d’Ukraine et sont prêtes à accueillir enfants et familles réfugiés.

Des enfants ont été accueillis dans un village SOS en Pologne. Photo : Katerina Ilievska

En Ukraine :

• Plus de 100 enfants bénéficiaires d’une prise en charge alternative ont été évacués vers des lieux sûrs au cours de la première semaine de guerre.

• 60.000 personnes déplacées ont bénéficié d’une aide d’urgence (abri, produits alimentaires/non alimentaires) grâce à une collaboration avec des organisations locales.

• 200 familles bénéficiaires de programmes SOS dans la région de Lougansk ont reçu des bons d’achat pour se procurer eau, nourriture, produits d’hygiène.

Dans les pays voisins :

• Plus de 500 enfants ont été évacués vers des lieux sûrs en Pologne, République tchèque, Roumanie… Ils sont logés dans des Villages SOS et reçoivent des services essentiels.

• Accueil, logement temporaire, soutien psychosocial, Espace Ami des Enfants, assistance financière, réunification familiale, soutien sur la route de l’exil, prise en charge alternative temporaire pour des mineurs isolés font partie des mesures proposées aux réfugiés.

A long terme, SOS Villages d’Enfants devra s’occuper d’innombrables enfants traumatisés. Elle travaillera avec des familles pour les aider à reconstruire leur vie. Et, quand la guerre sera finie, elle s’attèlera à bâtir une société où les enfants pourront de nouveau grandir au sein de leurs familles avec amour, protection et en paix.

Appel à la solidarité

En Ukraine et dans les pays d’accueil, les besoins des enfants et des familles sont énormes et le seront longtemps. Nous devons être mobilisés. Merci à vous de rester solidairement à nos côtés pour pouvoir les accompagner sur le long terme.

• Avec 30€, une famille reçoit des produits alimentaires essentiels.

• Avec 45€, des bébés reçoivent des couches pendant un mois.

• Avec 100€, des adolescents reçoivent vêtements et chaussures.

Vous pouvez faire un don sur le CCPL IBAN LU65 1111 0050 0053 0000 de SOS Villages d’Enfants Monde (mention « Urgence Ukraine 2022 ») ou via cette page.  MERCI !

Catégories

Articles récents

Soutenez l'association

Partager

Newsletter

En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir indiquer la fréquence d’envoi et le type de contenus envoyés par courrier électronique et vous prenez connaissance de notre politique de confidentialité.
Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à l’aide des liens de désinscription.