Actualités

Un projet pilote d’écovillage
mis en place à Madagascar

Publié le : 12.02.2021

À Madagascar, 3ème pays au monde le plus vulnérable aux changements climatiques selon le PNUD, environ 500.000 ménages sont victimes des aléas climatiques chaque année. La majorité des Malgaches ne pratiquent pas le recyclage et les coupures d’électricité sont fréquentes.

Le Village d’Enfants SOS de Vontovorona, lieu d’implémentation du projet situé à 20km d’Antananarivo, la capitale de Madagascar, est composé de 15 maisons familiales, d’un dispensaire, d’une école maternelle et préscolaire et de maisons pour le personnel soignant. 165 habitants dont 118 enfants vivent de façon permanente dans le village et 170 enfants fréquentent l’école maternelle et préscolaire. En outre, le village est largement ouvert à la communauté environnante qui a accès au dispensaire.

À Vontovorona, les coupures d’électricité peuvent durer plusieurs jours d’affilée. Ceci est d’autant plus problématique que la fourniture en eau est dépendante de l’électricité, ce qui oblige les mères SOS mais également les enfants à aller à pied puiser de l’eau à une source située à environ 1km du village.

Afin de faire face à cette réalité, un projet pilote d’écovillage a été mis en place dans le Village d’Enfants SOS de Vontovorona. Madagascar bénéficiant d’environ 300 jours de soleil par an, des panneaux solaires seront installés sur les toits de 5 maisons de ce Village SOS. Il possédera donc sa propre source d’électricité. Un puits sera également foré afin de fournir aux habitants du village une source d’eau, les rendant ainsi autonomes.

Une intervention à long terme organisée selon trois axes

L’éducation tient un rôle prépondérant dans l’adaptation face aux changements climatiques. Elle passe par la sensibilisation mais aussi par l’action : utilisation des énergies renouvelables, limitation du gaspillage, recyclage, consommation durable, réalisation d’une agriculture respectant l’environnement, etc. Afin de rendre ce projet durable, les adultes, les enfants et les adolescents bénéficiaires seront sensibilisés et éduqués aux enjeux du développement durable. Ils seront formés avec l’aide d’associations spécialisées dans le secteur de l’environnement. Ces activités seront réparties selon trois axes.

  1. La réduction de la consommation énergétique : l’importance de la gestion de la consommation d’eau et d’électricité sera abordée dans chaque maison du village. Les mères SOS développeront, avec les enfants de leurs maisons, des règles pour éviter le gaspillage d’énergie.
  2. Le recyclage des déchets : après la mise en place de formations sur ce thème, des bacs de recyclage, pour les différents types de matières (biodégradables et non biodégradables) tels que verre ou plastique, seront installés au niveau du village.
  3. La permaculture et/ou la micro-agriculture : le village, l’école maternelle et préscolaire et chaque ménage participant seront équipés de matériel de jardinage, de semences et de lombricomposteurs. Ils apprendront et seront accompagnés durant un an à la mise en place de l’exploitation agricole de leur surface.

À terme, le développement des pratiques agricoles durables permettra d’offrir une alimentation plus saine et plus équilibrée aux enfants du Village SOS et de la communauté mais aussi de renforcer la résilience des familles les plus vulnérables. Ce projet permettra également aux jeunes d’acquérir des compétences techniques et des compétences de vie pour qu’ils puissent devenir des adultes responsables et avertis.

Photos © Suné Kitshoff, SOS Villages d’Enfants Madagascar

Catégories

Articles récents

Soutenez l'association

Partager

Newsletter

En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir indiquer la fréquence d’envoi et le type de contenus envoyés par courrier électronique et vous prenez connaissance de notre politique de confidentialité.
Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à l’aide des liens de désinscription.