Actualités

Projet d’urgence au Tchad :
des remerciements nous viennent du terrain

Publié le : 19.03.2021

Notre projet d’urgence mis en œuvre au sud du Tchad, en partenariat avec SOS Villages d’Enfants Tchad, s’est terminé en 2020. Ce projet visait à atténuer les souffrances des populations fuyant les violences de la République Centrafricaine installées dans la région. De beaux résultats ont émergé de cette mise en œuvre. Nous voulions aujourd’hui en partager un en particulier avec vous.

Dans le domaine de la protection, les Espaces Amis des Enfants mis en place ont permis d’accompagner 1.306 enfants. Via ces espaces, ils ont pu bénéficier d’un appui psychosocial en fonction de leurs besoins spécifiques et certains ont eu droit à des appuis en kits de dignité, lorsque cela s’est avéré nécessaire. 180 kits ont donc été distribués, essentiellement à des personnes à risque ou survivantes de cas de protection et de violence basée sur le genre.

Certains bénéficiaires ont tenu à nous partager des petits mots de remerciement. Nous vous laissons les découvrir : 

Fidèle Bena, enfant réfugié du site de Gon.

« Je m’appelle Fidèle Bena. Je suis un jeune réfugié centrafricain âgé de 9 ans. Je fréquente l’école communautaire Le Bon samaritain en classe de CP2. Je vis avec ma tante sur le site des réfugiés de Gon. Je suis bénéficiaire d’un kit de dignité offert par l’ONG SOS Villages d’Enfants Tchad. Mon kit est composé d’un sac à dos, de savon, de chaussures, d’une couverture et d’un pagne. Ce kit est très utile. Avec le sac, je pourrai bien garder mes fournitures lorsque les cours reprendront. L’année dernière, je n’avais pas de sac dos et mes cahiers s’usaient très rapidement. Je dis merci à SOS Villages d’Enfants Monde – Luxembourg et SOS Villages d’Enfants Tchad. Je souhaite qu’on m’aide davantage pour réussir à l’école ».

« Je suis très contente parce que j’ai reçu une couverture et d’autres articles. Je vais dormir à l’aise car je n’aurai plus à me soucier de la fraicheur durant cette saison de pluie. L’année dernière, sans couverture, cela a été très dur durant cette saison. Je ne crains plus de prendre froid la nuit et de tomber malade Je remercie beaucoup les organisations SOS Villages d’Enfants du Tchad et de Luxembourg pour ce qu’elles font en faveur des enfants vulnérables ».

Bainda Vanessa, enfant refugiée sur le site de Silambi.
Yamiri Grace, enfant autochtone de 8 ans du village de Silambi.

« Avec le pagne que m’a offert SOS Villages d’Enfants, j’aurai de beaux habits tout neufs. C’est pourquoi je suis dans la joie. Avec les autres effets reçus, je vais prendre soin de moi pour être toujours propre et éviter les maladies. Je remercie l’organisation car elle s’occupe de nous, les enfants».

Photos © Cyrille Roassoum

Catégories

Articles récents

Soutenez l'association

Partager

Newsletter

En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir indiquer la fréquence d’envoi et le type de contenus envoyés par courrier électronique et vous prenez connaissance de notre politique de confidentialité.
Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à l’aide des liens de désinscription.