Actualités

Journée mondiale des réfugiés

Publié le : 20.06.2022

En 2001, l’Assemblée Générale des Nations Unies instituait une Journée mondiale des réfugiés. Depuis, elle est célébrée chaque 20 juin par la communauté internationale pour ne pas oublier les millions de déracinés obligés de fuir les violences dans leurs pays et de trouver refuge ailleurs.

En 2022, cette journée mondiale a été placée par les Nations Unies sous le slogan « Chacun. Partout. Tout le temps. Toute personne a droit à la sécurité ». Elle vient très justement rappeler que « tout le monde doit être traité avec dignité et a le droit d’être protégé » et nous faire réfléchir à la crise sans précédent dont nous sommes aujourd’hui les témoins.  

Fin 2021, le nombre de personnes déracinées atteignait 89,3 millions de personnes parmi lesquelles 53,2 millions de déplacés internes et 27,1 millions de réfugiés. Pour la première fois en mai 2022, nous atteignons un triste record : plus de 100 millions de personnes dans le monde étaient déplacées de force en raison des guerres, violences et persécutions (chiffres du Haut-Commissariat pour les Réfugiés des Nations Unies). En cause, la guerre en Ukraine qui a entraîné la crise de réfugiés la plus rapide depuis la Seconde Guerre mondiale mais aussi de nombreuses autres situations d’urgence en Afrique et en Asie.  

A l’occasion de cette journée mondiale des réfugiés 2022, nous partageons une histoire en provenance du Burkina Faso, pays où la violence terroriste pousse de plus en plus de familles, comme celle d’Absetou, à fuir leurs foyers. Toute la région du Sahel est désormais concernée par cette insécurité grandissante et les crises majeures qu’elle entraîne et aujourd’hui par les conséquences de la guerre en Ukraine. Au Burkina Faso, les familles ont besoin de plus d’aide, comme en témoigne Absetou. Au Sahel comme en d’autres régions du monde, SOS Villages d’Enfants tente de répondre aux immenses besoins de ces familles.

Une collaboratrice SOS guide une enfant

Chez SOS Villages d’Enfants Monde, nous restons mobilisés dans plusieurs régions du monde dans des programmes d’aide d’urgence pour protéger des enfants déplacés internes ou réfugiés et leurs familles, notamment en Ethiopie pour des populations déplacées ou en Colombie pour des enfants migrants vénézuéliens non accompagnés.

Photo : Alea Horst

Catégories

Articles récents

Soutenez l'association

Partager

Newsletter

En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir indiquer la fréquence d’envoi et le type de contenus envoyés par courrier électronique et vous prenez connaissance de notre politique de confidentialité.
Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à l’aide des liens de désinscription.