Actualités

A l’occasion de la Journée mondiale des réfugiés, les familles déplacées du Burkina Faso réclament davantage d’aide

Publié le : 20.06.2022

Le Burkina Faso est confronté à une urgence humanitaire. Les attaques de groupes armés non étatiques ont provoqué le déplacement interne de plus de 1,8 million de personnes, entraînant une crise alimentaire et nutritionnelle sans précédent. Environ 3,4 millions de personnes – 17% de la population – seront menacées par la famine au cours des prochains mois.

Les enfants sont les plus touchés par cette situation, les groupes armés prenant délibérément pour cible les établissements scolaires, ce qui entraîne des fermetures massives d’écoles et menace le droit fondamental des enfants à l’éducation. Plus de 4.100 écoles sont actuellement fermées dans le pays.

« Nous avons fui Dablo pour nous réfugier à Kaya parce que nous étions menacés de mort », raconte Absetou, une déplacée interne mère de trois enfants. « Nous avons marché pendant des jours dans le froid avec presque aucune nourriture et avec la peur avant d’arriver à Kaya. Nos voisins ont également dû fuir. Plus personne ne reste dans le village. C’est la terreur là-bas ».

Absetou et son mari ont tout laissé derrière eux et emmené leurs enfants dans un voyage qui ne laissait guère espérer un avenir meilleur. « Nous avons tout abandonné : notre maison, notre bétail et nos victuailles. Nous avons même perdu les documents d’identité de nos enfants. La vie repart de zéro à Kaya. Nous devons tout reconstruire. Sans source de revenus, c’est très difficile ».

SOS Villages d’Enfants, aux côtés du gouvernement du Burkina Faso et d’autres organisations non gouvernementales, met en place une réponse d’urgence dans la région du centre-nord du pays pour aider les familles déplacées.

Hamidou, 14 ans, l’aîné des enfants d’Absetou, est inscrit dans un Espace Temporaire d’Apprentissage (ETA) mis en place par SOS Villages d’Enfants et a donc pu poursuivre sa scolarité après sa fuite.

« Je me suis fait de nouveaux amis à l’école et j’étais parmi les meilleurs de la classe l’année dernière. J’aime les mathématiques et les sciences et j’aimerais devenir médecin. Je voudrais avoir de nouveaux livres et un nouveau vélo pour arriver à l’école à l’heure »

Hamidou
Un enfant est assis auprès de sa mère
Grâce aux ETA, Hamidou poursuit sa scolarité et s’est fait de nouveaux amis

SOS Villages d’Enfants a mené des interventions d’urgence au Niger, au Burkina Faso et au Tchad en créant des Espaces Amis des Enfants et des Espaces Temporaires d’Apprentissage pour fournir des soins et un soutien psychosocial, des activités éducatives et récréatives et une protection aux enfants et à leurs familles. La sensibilisation des communautés à la réduction des crises et de leur impact est également au cœur des réponses d’urgence. Grâce à des formations et à une sensibilisation, les communautés sont épaulées pour mieux faire face à la situation, prévenir la violence contre les enfants et renforcer la cohésion sociale. 

Malgré les efforts déployés et l’aide reçue par des familles comme celle d’Absetou, davantage de ressources financières doivent être mobilisées pour garantir un foyer et un avenir aux millions de personnes déplacées au Burkina Faso et dans la région du Sahel.

« Ici [à Kaya], nous manquons de tout. Nous avons des problèmes d’eau et de nourriture. Mon mari ne travaille plus et moi non plus. Nous avons trois enfants à charge et l’aide que nous recevons est insuffisante. La vie est de plus en plus difficile »

Absetou

Selon les Nations Unies, 2 milliards de dollars seront nécessaires pour la réponse humanitaire dans la région du Sahel en 2022. Si les ressources financières nécessaires ne sont pas mobilisées dans un court délai, la crise oubliée du Sahel s’aggravera et la vie et l’avenir de 3,6 millions d’enfants seront en péril.

Texte original (en anglais) : Jessica Tradati – Photo : Guy Berry

Catégories

Articles récents

Soutenez l'association

Partager

Newsletter

En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir indiquer la fréquence d’envoi et le type de contenus envoyés par courrier électronique et vous prenez connaissance de notre politique de confidentialité.
Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à l’aide des liens de désinscription.