Actualités

Une success-story qui nous vient de Khorezm en Ouzbékistan

Publié le : 15.07.2021

Chaque 15 juillet on célèbre la Journée mondiale des compétences des jeunes pour mettre l’accent sur l’importance de la transmission des compétences pour permettre aux jeunes de trouver un emploi décent et de se lancer dans l’entrepreneuriat, comme le rappelle l’ONU. En 2021, le contexte est particulièrement difficile car, alors que la situation des jeunes dans le monde se fragilise année après année, la pandémie de Covid-19 et ses crises connexes ont démultiplié les problèmes et rendu plus ardu les possibilités de formations professionnelles et d’apprentissage et la recherche d’emploi. Avec comme thème « Réimaginer les compétences des jeunes dans l’après-pandémie », la Journée 2021 se veut célébration de la résilience et de la créativité de la jeunesse.

Chez SOS Villages d’Enfants, on s’y associe tout naturellement alors que depuis longtemps nous misons sur l’éducation, la formation et l’employabilité des jeunes pour qu’ils puissent entrer dans la vie active avec un solide bagage. En cette journée qui leur est dédiée, nous avions envie de partager avec vous une success-story venue d’Ouzbékistan, de la région de Khorezm où nous soutenons un ambitieux programme de renforcement du système de protection de l’enfant. A découvrir le parcours de Zafar, un jeune persévérant et plein d’espoir en l’avenir.

Un passionné de musique et d’électronique

Zafar a aujourd’hui 20 ans. Il vit et étudie dans l’une des universités les plus cotées du pays. Le jeune homme qu’il est devenu ne ressemble en rien au fragile garçon qu’il était quand, à 10 ans, il a rejoint SOS Villages d’Enfants à Urgench. Zafar n’a jamais connu son père et sa mère biologique est malheureusement décédée en 2011. Dès lors, sa grand-mère a essayé de s’occuper de lui mais, déjà âgée, elle n’a pu lui apporter tout ce dont il avait besoin.

Zulhumor et Ibrahim, un couple SOS, ont accueilli Zafar quand il a rallié le programme de prise en charge familiale de SOS. Ils l’ont entouré d’attention et d’amour, ce qui l’a aidé à s’ouvrir et petit à petit à avoir confiance. Celle accordée à ses parents SOS lui a permis de ne pas avoir peur de nouer des relations et de s’appuyer sur les gens qui l’entourent. Ibrahim et Zulhumor ont encouragé le jeune garçon à persévérer pour atteindre ses objectifs, petits ou grands, et à croire en ses capacités.

Avant que ses parents et le personnel SOS ne puissent l’aider à se développer, il était important que Zafar soit en parfaite santé. Tous les moyens ont été engagés pour rétablir son bien-être physique et mental puis ses études et ses loisirs ont été au centre de toutes les attentions. Au fil des ans, ses notes se sont améliorées de façon spectaculaire et Zafar s’est découvert une passion, la doira, un instrument de percussion traditionnel. Cet intérêt pour la musique ne s’est pas estompé, bien au contraire il s’est développé et, avec le temps, Zafar s’est aussi intéressé au beatboxing.

Par ailleurs, le hobby auquel Zafar a consacré le plus clair de son temps, la radio et l’électronique, s’est peu à peu transformé en projet professionnel. En 2020, il a obtenu son diplôme de l’Ecole supérieure de transport routier d’Urgench et a bénéficié d’une bourse de l’Université des technologies de l’information de Tachkent. Il étudie actuellement la sécurité informatique dans la capitale ouzbèke. A côté de sa bourse d’études, Zafar, qui tient à être financièrement indépendant, a trouvé un emploi à temps partiel en tant que gérant d’un café. « J’ai confiance en mes capacités. Quand je serai diplômé, j’aimerais travailler dans le domaine de la cybersécurité », confie Zafar qui conclut : « Je suis reconnaissant envers mes parents SOS, pour leur amour et leurs conseils. Ils m’ont aidé à surmonter les difficultés, m’ont appris à ne jamais abandonner et à travailler avec persévérance pour atteindre mes objectifs ! Je suis toujours en contact avec eux et avec mes frères et sœurs. Une famille aimante est la chose la plus précieuse dans la vie ».

Photos : © SOS Children’s Villages Uzbekistan

Catégories

Articles récents

Soutenez l'association

Partager

Newsletter

En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir indiquer la fréquence d’envoi et le type de contenus envoyés par courrier électronique et vous prenez connaissance de notre politique de confidentialité.
Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à l’aide des liens de désinscription.