Actualités

Guerre en Ukraine : SOS fournit toujours des services essentiels aux plus vulnérables

Publié le 26.10.2023
Depuis l’invasion par la Russie de l’Ukraine en février 2022, la vie d’innombrables personnes a été brisée et les besoins augmentent sur la ligne de front. La guerre n’a cessé de s’intensifier en 2023, 17,6 millions de personnes ont besoin d’aide humanitaire et, avec l’arrivée de l’hiver, les besoins risquent de croître encore. 5,09 millions de personnes sont déplacées dans le pays, 5,8 millions réfugiées dans des pays européens.
Les enfants réfugiés ukrainiens dans notre centre d’accueil SOS en Autriche.

Alors que les infrastructures civiles sont toujours visées et que les attaques contre les ports et les installations céréalières se multiplient, l’impact est grand sur les services essentiels, notamment ceux liés à la santé, à l’eau et à l’éducation. Selon le gouvernement, seuls 30% des trois millions d’enfants en âge d’être scolarisés suivraient un enseignement à temps plein, 40% le feraient en ligne et 30% via un enseignement hybride (source : OCHA, rapport de situation, 11/10/2023).

Les mois d’été ont été difficiles, avec une escalade de la violence et des conséquences dévastatrices pour les civils. Figurant parmi les principales ONG du pays, SOS Ukraine a continué à jouer un rôle vital en essayant de garantir aux enfants l’environnement familial le plus stable possible. L’association a élargi son soutien à des familles dans le besoin et protégé des enfants contre le placement en institution.

300.000 bénéficiaires en Ukraine

Depuis le début du programme d’aide d’urgence en Ukraine, quelque 300.000 personnes ont bénéficié de services. Tout au long de l’été, l’association a poursuivi son soutien humanitaire à travers un consortium de partenaires. Les centres de renforcement familial ont continué à fournir des services sociaux et une assistance matérielle et l’association a prolongé son service d’assistance financière, touchant de nouvelles familles. Quant au programme d’auto-emploi, il s’est développé avec l’analyse des besoins des personnes déplacées, la réalisation d’un matériel de communication et l’engagement de consultants.

Au niveau des espaces amis des enfants, quelque 7.000 enfants et adolescents ont participé à des activités de groupe dans plus de 30 espaces spécialement équipés et proposant des activités sur mesure. Le soutien psychosocial est resté au cœur des activités, grâce à des psychologues proposant leurs services dans des centres SOS et aux équipes mobiles. Le soutien aux enfants blessés s’est poursuivi à travers notamment l’octroi d’une soixantaine d’ordinateurs portables pour les aider à suivre des cours. Enfin, le travail de plaidoyer de SOS Ukraine lui a permis de mettre l’accent sur le besoin de réactiver la réforme de la désinstitutionalisation.

Deux petites filles ukrainiennes jouent dans le village d’enfants de Cisnadie qui les accueillent en Lituanie.

Quant aux programmes courants de SOS Ukraine, renforcement familial et prise en charge familiale, ils ont permis de soutenir cet été 24 familles d’accueil supplémentaires, de proposer prise en charge et conseils à 124 enfants et d’accompagner 25 jeunes adultes.

En 2024, les activités de SOS Ukraine devraient se partager entre aide d’urgence et réhabilitation. Côté urgence, équipes mobiles, espaces amis des enfants avec e.a. soutien éducatif, soutien psychosocial et soutien aux communautés locales seront toujours d’actualité. Côté réhabilitation, des efforts seront engagés sur la question de la désinstitutionalisation, les solutions d’accueil de type familial, le soutien aux familles vulnérables, l’auto-entrepreneuriat… L’accompagnement éducatif devrait être central car beaucoup d’enfants déplacés ou victimes ont un accès très limité à l’éducation.

10.080 bénéficiaires dans des pays européens d’accueil

Depuis le début de la guerre, des associations SOS en Europe assurent hébergement et services multiples aux bénéficiaires de programmes SOS en provenance d’Ukraine. 10.080 bénéficiaires ont reçu des services dans dix pays (Autriche, Bulgarie, Estonie, Finlande, Grèce, Italie, Lettonie, Lituanie, Roumanie, République tchèque). Les programmes d’aide d’urgence de la République tchèque et de la Lituanie viennent de se clôturer.

En Lituanie, il s’est terminé en août avec un total de 925 bénéficiaires alors qu’au départ, en mars 2022, l’association pensait ne pouvoir toucher que 250 participants. Parmi les principaux services fournis par l’association SOS locale, on peut noter : hébergement, eau, assainissement et hygiène, santé mentale, protection de l’enfant et soutien psychosocial, intégration dans le système éducatif, dans le système de santé et sur le marché du travail, camps d’été… L’association a offert des services dans quatre localités. Depuis le début, elle a offert 7.355 services (490/mois) et 2.989 consultations (166/mois). D’ici la fin d’année, elle s’est engagée à prolonger certaines activités en place.

© Photos : Katerina Ilievska ; Lydia Mantler

Merci aux organisateurs, coureurs et bénévoles du Sudstroum Escher Kulturlaf 2023 pour leur soutien !

26.10.2023

Sudstroum Escher Kulturlaf 2023: Vilmools merci!

Mobilisation lors du Sudstroum Escher Kulturlaf 2023 pour les enfants d’Ukraine Le 2 septembre dernier, vous avez été nombreux à vous mobiliser à nos côtés lors du Sudstroum Escher Kulturlaf. Votre générosité et votre détermination à faire de la grande course eschoise un événement solidaire ont permis aux organisateurs de faire un don de 2.500 […]

Catégories

Articles récents

Soutenez l'association


Partager

Newsletter

En indiquant votre adresse électronique, vous acceptez de recevoir notre contenu envoyé par courrier électronique et vous acceptez notre politique de confidentialité.
Vous pouvez vous désinscrire à tout moment en utilisant les liens de désinscription.