Actualités

Une petite fille déterminée à grandir

Publié le : 9.08.2022

À la naissance de Kiti, sa mère l’a abandonnée sur le bord d’une route. Par miracle, un chien a ramené le bébé à son maître, et peu de temps après Kiti est arrivée au village d’enfants SOS de Zanzibar, où Maryam, sa mère SOS, s’occupe d’elle. Kiti a maintenant 2 ans et, bien que son développement soit lent, elle va de mieux en mieux.

Immédiatement après l’arrivée de Kiti au village d’enfants SOS, les médecins ont constaté qu’elle avait des problèmes de vue importants, il est encore impossible de déterminer exactement son degré de cécité. Selon les médecins ses yeux ne peuvent pas être opérés avant l’âge de quatre ou six ans.

Kiti, 2 ans, grandit et progresse jour après jour grâce au soutien de ses éducatrices et des médecins qui la suivent.

Les équipes d’SOS Villages d’Enfants aident Kiti à développer ses capacités motrices et lui apprenant à marcher et à s’asseoir. Il y a un an, Kiti ne voulait pas se lever et insistait pour rester couchée passivement. Maintenant, Kiti s’exerce à la marche, mais ses jambes ne sont pas encore assez flexibles et elles sont un peu trop rapprochées. Les médecins ont conseillé de l’aider à se tenir debout dans le sable afin que les muscles de ses jambes se renforcent. Aussi, le week-end, Kiti se rend à la plage avec tous les membres de sa famille SOS.  

Kiti est très sociable et elle adore faire des sorties, c’est une petite fille très observatrice et elle reconnaît très vite les sons et les voix. Elle aime les câlins et rit quand on lui chatouille le ventre. Le personnel du village d’enfants SOS l’appelle « Queen » parce qu’elle est déterminée et a ses habitudes.

Kiti est à l’aise avec les gens et surtout avec sa mère SOS, sa tante SOS et ses sœurs SOS. Elle vit dans la maison familiale avec quatre autres enfants. Elle adore jouer avec ses frères et sœurs, et surtout avec sa grande sœur SOS âgée de 6 ans. Kiti pousse des cris de joie lorsque sa sœur s’approche d’elle et, l’après-midi, on les retrouve souvent assises ensemble à l’ombre de la maison familiale. Kiti s’intègre naturellement dans la routine familiale et semble très détendue et à l’aise.

Kiti dans les bras de Maryam, sa mère SOS au Village d’Enfants de Zanzibar.

Kiti se développe bien, mais elle est plus lente que les autres enfants. Elle ne communique pas encore avec des mots, mais avec des sons et des couinements. Le personnel SOS pense que ce retard de langage est peut-être dû à son début de vie difficile. Ils lui donnent donc le temps de se développer à son propre rythme.

Si vous aussi vous voulez aider un enfant à grandir et à développer son potentiel devenez parrain /marraine SOS en quelques clics : https://sosve.lu/je-deviens-parrain-marraine/

© Photos : Anne Kidmose

Catégories

Articles récents

Soutenez l'association

Partager

Newsletter

En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir indiquer la fréquence d’envoi et le type de contenus envoyés par courrier électronique et vous prenez connaissance de notre politique de confidentialité.
Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à l’aide des liens de désinscription.