Actualités

Un jour à marquer d’une pierre blanche

Publié le 22.12.2022

Après quatre années de travail acharné, Fatema, 22 ans, a obtenu sa licence en Relations Publiques et médias à l’université de Yarmouk, en Jordanie, assortie d’un prix d’excellence.

En raison des restrictions imposées par le Covid-19, Fatema n’a pas pu participer à la traditionnelle cérémonie de remise des diplômes à l’université. Néanmoins, dans le village d’enfants SOS où elle a grandi, il était hors de question de ne pas célébrer cet événement. « Je suis tellement heureuse d’avoir pu fêter mon diplôme au village, entourée par tous les gens que j’aime » confie Fatema. « Ces quatre années à l’Université ont été difficiles, mais en recevant ce prix d’excellence, j’ai vu tous mes efforts récompensés » ajoute-t-elle.


Peu après son admission à l’université, Fatema a dû quitter la vie à laquelle elle était habituée dans le village d’enfants SOS d’Irbid pour s’installer dans une résidence pour étudiants. La première année a été difficile pour elle, car elle a dû apprendre à se débrouiller seule et s’adapter à un nouvel environnement. Mais Fatema a toujours été déterminée à obtenir d’excellentes notes et convaincue que l’éducation est la voie vers la réussite. Tout au long de son parcours universitaire, elle a également pu compter sur le soutien de deux personnes importantes pour elle.

Les deux personnes qui m’ont apporté le plus de soutien pendant mes années d’études sont Mama Malak et l’oncle Zakarya, ils étaient là à chaque étape !

Fatema, jeune diplômée

Zakarya, le directeur, « oncle Zakarya » pour la plupart des enfants et éducateurs, ainsi que  Malak, mère SOS au village, sont à l’initiative de la fête en l’honneur de la réussite de Fatema qui a réuni tous les résidents et le personnel du village. “Je considère Fatema comme ma fille, les mots me manquent pour décrire ce que j’ai ressenti le jour où nous avons fêté son diplôme » explique Zakarya.

 

Quand je suis face à ce genre de parcours, je réalise l’importance de ce que nous faisons et prends la mesure de toutes les retombées positives dans la vie des enfants et pour les générations suivantes.

Zakarya, Directeur du Village d’Enfants SOS d’Irbid, en Jordanie

En abordant ses projets pour l’avenir, Fatema déclare : « je souhaite poursuivre mes études avec un Master en Relations Publiques en Jordanie ou à l’étranger. Je ne laisserai pas passer cette opportunité ! ».

© Récit et photos : SOS Children’s Villages Jordan

Catégories

Articles récents

Soutenez l'association

Partager

Newsletter

En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir indiquer la fréquence d’envoi et le type de contenus envoyés par courrier électronique et vous prenez connaissance de notre politique de confidentialité.
Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à l’aide des liens de désinscription.