Actualités

Mesures anti-Covid-19 au Cap-Vert

Publié le : 4.05.2021

124 enfants de Mindelo accompagnés

2020 restera longtemps marquée par la pandémie de Covid-19 et ses conséquences désastreuses qui, au Cap-Vert, ont suivi trois années difficiles en raison de la sécheresse. Dès l’apparition du virus en mars 2020, le gouvernement de l’archipel a décrété l’état d’urgence et mis en place de strictes mesures de restriction, maintenues bien après la levée de l’état d’urgence, ce qui a retardé le retour à la normalité.

Toute l’économie de l’archipel a été lourdement impactée et le secteur du tourisme en particulier, lui qui représente en temps normal un quart du PIB. La récession économique a atteint presque 15%, un niveau sans précédent. L’activité a chuté dramatiquement, le chômage des jeunes a grimpé et le niveau de vie des familles, surtout celles vulnérables, s’est détérioré. Le commerce informel qui était pour la plupart leur principale source de revenus a été mis à l’arrêt, laissant les familles sans moyen de subsistance. Du côté de l’éducation, l’année a aussi été particulièrement troublée. La fermeture des écoles a contraint élèves et professeurs à s’initier à l’apprentissage à distance via le programme « Apprendre et étudier à la maison » démarré fin avril 2020. Il n’a hélas pu être suivi par tous les élèves de l’archipel, révélant par là-même d’importantes disparités.

Face à cette situation, SOS Villages d’Enfants Cap-Vert, active depuis les années 1980, a immédiatement réagi pour protéger et renforcer les bénéficiaires de ses trois programmes implémentés sur les îles de Santiago (deux villages d’enfants) et São Vicente (programme de renforcement des familles). A Mindelo, nos collègues SOS gèrent depuis de longues années un centre social qui fait aussi office de maison d’accueil d’urgence pour les enfants. Dès mars, l’équipe locale a évalué les besoins des enfants vulnérables en donnant la priorité aux familles les plus impactées par la crise pour leur permettre de surmonter les nouvelles épreuves. De cette évaluation est ressorti un grand besoin de médicaments et compléments alimentaires, de matériel de protection individuelle, de matériel d’apprentissage à distance et de sensibilisation contre la propagation du virus.

Au final, 124 enfants dont 60 filles et leurs 31 familles (27 conduites par des femmes) ont bénéficié tout au long de l’année de l’accompagnement d’un assistant social et de mesures spécifiques contre le Covid-19. Grâce à la contribution de SOS Villages d’Enfants Monde via un don de 6.222€ de l’Ecole privée Sainte-Anne d’Ettelbruck, il a été possible pour nos partenaires d’acheter vitamines, matériel de protection et d’hygiène, lits et matelas, vêtements et chaussures, dix téléphones mobiles qui ont permis aux enfants de suivre les cours à distance mais aussi de sensibiliser les familles aux gestes barrières. Par ailleurs, dans le cadre de leurs activités récurrentes, ils ont pu continuer à sensibiliser les tuteurs à leur responsabilité parentale et renforcer économiquement une douzaine de familles en les formant à la fabrication artisanale de savons.

Notre association remercie de tout cœur l’Ecole privée Sainte-Anne d’Ettelbruck et en particulier ses élèves dont les initiatives solidaires, renouvelées depuis 16 ans, soutiennent de manière tangible les activités du centre social de Mindelo en direction des enfants les plus vulnérables.

Photos © SOS Villages d’Enfants Cap-Vert

Catégories

Articles récents

Soutenez l'association

Partager

Newsletter

En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir indiquer la fréquence d’envoi et le type de contenus envoyés par courrier électronique et vous prenez connaissance de notre politique de confidentialité.
Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à l’aide des liens de désinscription.