Actualités

L’histoire de Sonia

Publié le : 8.07.2021

Il était vingt-deux heures lorsque Sonia* a été amenée au Village d’Enfants SOS de Greenfields, par la police. Ses deux parents ayant succombé à la COVID-19, elle était livrée à elle-même à Faridabad, une ville de l’état d’Haryana, en Inde. Son père avait succombé quelques jours plus tôt et maintenant la maladie lui avait aussi enlevé sa mère. Depuis la mort de sa mère en pleine pandémie de Covid, personne ne s’est manifesté pour réconforter l’enfant ou s’occuper d’elle, aussi l’administration locale a pris Sonia sous sa tutelle. Après avoir rapidement été testée négativement à la COVID, l’enfant a été déposée à la porte du village d’enfants SOS le plus proche.

Après son arrivée au village, Sonia a attendu dans une chambre d’isolement le temps qu’un test RT-PCR soit effectué. Le directeur du village se souvient qu’elle était incroyablement calme, probablement encore sous le choc du traumatisme subit. Lorsque son deuxième test COVID s’est également révélé négatif, le directeur du village et son conseiller l’ont emmenée dans sa nouvelle famille où ils l’ont présentée à sa mère SOS et à ses frères et sœurs SOS. C’était la première fois que sa petite voix se faisait entendre et tous en étaient soulagés.

Le lendemain matin, lorsque Sonia s’est réveillée dans son nouveau foyer au Village d’Enfants SOS de Greenfields, sa mère l’a accueillie d’un câlin chaleureux et d’un sourire. Sonia ne savait pas ce que c’était de vivre dans une maison. Avec une patience infinie, sa mère SOS lui a appris à se brosser les dents, où cracher, comment se laver et comment utiliser les toilettes. La mère SOS s’est rendue compte que même si Sonia était une grande fille, il y avait beaucoup de choses que ses parents ne lui avaient pas apprises. Lorsqu’elle a été interrogée sur sa vie antérieure, Sonia a révélé les conditions difficiles dans lesquelles elle avait vécu jusqu’à présent, ce qui expliquait son ignorance des règles d’hygiène et de savoir vivre de base.

Au fil des jours, un rituel du thé s’est établi le matin entre Sonia et sa mère SOS. Lorsque l’enfant a révélé à sa mère SOS qu’elle n’avait jamais bu de thé au lait ni même de lait, celle-ci s’est sentie extrêmement désolée pour l’enfant. Sonia ayant été sous-alimentée, sa mère SOS doit maintenant lui porter une attention toute particulière et s’occuper d’elle comme d’un tout petit enfant.  Sonia mange de tout avec appétit et cela encourage sa mère SOS.

Alors que Sonia est toujours aux prises avec le chagrin d’avoir perdu ses deux parents d’une manière si choquante, elle exprime assez clairement son amour et sa gratitude pour sa nouvelle vie à sa mère SOS. Il est encore difficile pour l’enfant de croire que cette vie est la sienne et que cette nouvelle mère, qu’elle aime et qui lui prodigue toute son attention, sera la sienne aussi longtemps qu’elle aura besoin d’elle.

Sonia commence lentement à apprendre les bases de la langue, il faudra quelques années de travail acharné à sa mère et à sa famille SOS pour que Sonia atteigne le même niveau que les autres enfants de son âge. Malgré toutes les choses tristes qu’elle a vécu dans le passé, il semble que la roue ait enfin tourné pour Sonia.

* le prénom a été changé afin de protéger l’identité de l’enfant

© Pearl Sandhu + Amelia Andrews

Catégories

Articles récents

Soutenez l'association

Partager

Newsletter

En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir indiquer la fréquence d’envoi et le type de contenus envoyés par courrier électronique et vous prenez connaissance de notre politique de confidentialité.
Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à l’aide des liens de désinscription.