Actualités

Les équipes SOS mobilisées en Ukraine et en Pologne

Publié le : 2.03.2022

Plusieurs jours après l’invasion du pays par la Russie, les combats dans l’est et le sud de l’Ukraine et dans la région de Kiev se sont intensifiés. Des explosions continuent de retentir dans plusieurs villes, notamment à Kharkiv et à Kiev où un menaçant convoi de chars russes approche, le bilan humain ne cesse de s’alourdir. Les victimes civiles, dont des enfants, sont nombreuses. Le nombre de déplacés internes et de réfugiés ne cesse d’augmenter. Selon le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés (HCR), l’on enregistre désormais plus d’un million de personnes déplacées internes et 677.000 personnes qui ont trouvé refuge dans un des pays frontaliers (en Pologne surtout), avant d’éventuellement rallier d’autres pays.

Aux dernières nouvelles de SOS Villages d’Enfants Ukraine, les enfants, les familles et le personnel, toujours en Ukraine, sont sains et saufs et l’équipe SOS continue à apporter un soutien psychologique à distance aux familles. Mais dans certains quartiers de Kiev et plusieurs zones de la région de Lougansk, beaucoup restent bloquer dans des abris anti-bombes. Pour l’heure, en raison des restrictions de mouvement et des combats, il est difficile de relocaliser les familles d’accueil et le personnel du Village d’Enfants SOS de Brovary (région de Kiev) et ceux de la région de Lugansk.

Ces deux photos nous montrent des enfant(s) de familles participant au programme de renforcement de la famille à Brovary dans un abri anti-bombe en début de soirée le 28 février 2022. © SOS Children’s Villages Ukraine

A l’ouest du pays, SOS Ukraine a identifié dans quatre régions quatre organisations locales, actives dans le soutien aux enfants en institutions et aux personnes déplacées internes, qui l’aideront à organiser l’aide d’urgence. Les actions avec ces quatre partenaires, qui travaillent souvent sur une base volontaire et sans moyens financiers, devraient rapidement démarrer, explique Serhii Lukashov, directeur de SOS Villages d’Enfants Ukraine, alors que dans les autres régions où SOS est présente cela n’est toujours pas possible. Le directeur est très inquiet pour ses équipes – 60% sont toujours dans des zones de combat actives – et les familles bénéficiaires des programmes SOS. Toutes sont bouleversées et exténuées et, chaque jour, SOS Villages d’Enfants Ukraine reçoit des demandes de soutien émanant de familles d’accueil qui ne participaient pas aux programmes de l’association.

Une soixantaine d’enfants sont arrivés en Pologne

Parties d’Ukraine le 27 février, les premières familles en provenance du Village SOS de Brovary et de la région de Lugansk sont arrivées saines et sauves en Pologne. Ce premier groupe, composé de 40 enfants, 5 familles d’accueil et 2 collaborateurs SOS, a été accueilli à la frontière par des collègues de SOS Villages d’Enfants Pologne et Oleksandr Okrugin, directeur ICT de SOS Villages d’Enfants Ukraine, arrivé sur place quelques jours plus tôt.

Il n’a fallu aux collaborateurs de SOS Villages d’Enfants Pologne que quelques heures après le début de l’invasion, le 24 février, pour s’assurer que les enfants et les adultes pouvaient entrer en Pologne et pour organiser leur hébergement. Ils sont restés en alerte jusqu’à ce que la situation en Ukraine rende nécessaire cette relocalisation des familles d’accueil.

Les enfants et familles d’accueil dans un bus pour rejoindre la Pologne © SOS Children’s Villages Ukraine

« Les enfants étaient si fatigués qu’ils n’avaient pas la force de manger ni même de boire », raconte Aleksandra Granada, directrice de SOS Villages d’Enfants Pologne. « Tout ce qu’ils voulaient, c’était dormir. Heureusement, ils sont sains et saufs. Actuellement, nous évaluons leurs besoins. Ils sont suivis par des médecins et psychologues. Le premier groupe de familles d’accueil est hébergé au Village d’Enfants SOS de Biłgoraj ».

Quant au deuxième groupe, composé de 21 enfants et 7 adultes, il est arrivé le 1er mars à la frontière polonaise et a été accueilli dans le Village d’Enfants SOS de Kraśnik.  « Les enfants ont été réconfortés et ont reçu du chocolat », a dit Hanna Kalyta, une des collaboratrices accompagnant le groupe, ajoutant : « Ils se plaisent ici et apprécient la tranquillité de l’endroit ». Enfants et adultes y recevront le soutien psychologique nécessaire.

Un troisième groupe, avec notamment une vingtaine d’enfants, a réussi à quitter le Village SOS de Brovary et est désormais en route. Il devrait arriver dans les prochains jours en Pologne.

Catégories

Articles récents

Soutenez l'association

Partager

Newsletter

En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir indiquer la fréquence d’envoi et le type de contenus envoyés par courrier électronique et vous prenez connaissance de notre politique de confidentialité.
Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à l’aide des liens de désinscription.