Actualités

L’accès à l’information, un droit, une liberté

Publié le : 28.09.2022

C’est en 2015 que l’UNESCO a proclamé le 28 septembre Journée internationale de l’accès universel à l’information. Quatre ans plus tard, les Nations Unies, lors de leur Assemblée Générale, lui emboîtaient le pas en inscrivant cette date dans l’agenda de la communauté internationale. Liberté de l’information et accès à l’information sont intimement liés et participent des valeurs démocratiques et de la bonne marche du monde. Alors que les dérives identitaires et les extrémismes resurgissent dangereusement, il y a urgence à réaffirmer ces droits fondamentaux et à les renforcer.

© SOS Villages d’Enfants Côte d’Ivoire – Paul Ako

Comme le rappelle la Directrice générale de l’UNESCO dans son message formulé à l’occasion de cette journée, l’information « aide à dévoiler les mensonges et à lutter contre la désinformation ; elle décrédibilise les discours de haine et encourage la compréhension interculturelle. Elle permet de combattre l’extrémisme, facilite la prise de décision éclairée et améliore la transparence et la responsabilité ».

La journée 2022 porte sur les technologies numériques et met l’accent sur l’intelligence artificielle et l’e-gouvernance, toutes deux très utiles pour l’amélioration de l’accès à l’information pour toutes et tous et la réduction de la fracture numérique. A côté de l’indispensable accessibilité aux technologies numériques, l’éducation aux médias se révèle essentielle sur le chemin du développement durable.

© Tom Maruko

Chez SOS Villages d’Enfants aussi, technologies numériques et éducation aux médias sont inscrites dans l’ensemble des programmes engagés aux quatre coins du monde, qu’ils concernent l’éducation, la formation professionnelle, l’employabilité ou l’ICT4D – nouvelles technologies de l’information et de la communication pour le développement. Partout où l’organisation mondiale est présente, elle s’engage à accompagner les jeunes gens vers l’autonomie et l’emploi.

Au vu des graves crises qui traversent le monde d’aujourd’hui, les défis sont grands pour permettre aux jeunes générations, dont la situation ne cesse de se fragiliser, de se frayer un chemin d’avenir. Or « les jeunes actifs avec des emplois décents seront des accélérateurs pour promouvoir la paix et le développement durable dans le monde » souligne Dereje Wordofa, Président de SOS Children’s Villages International.

Catégories

Articles récents

Soutenez l'association

Partager

Newsletter

En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir indiquer la fréquence d’envoi et le type de contenus envoyés par courrier électronique et vous prenez connaissance de notre politique de confidentialité.
Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à l’aide des liens de désinscription.