Actualités

Journée internationale de l’éducation

Publié le : 24.01.2021

En ce début 2021, après une année pleine de tourments, nous avons à cœur de fêter cette journée et de faire de son sujet une des thématiques de cette année pour nous assurer que les enfants les plus vulnérables aient accès à cette indispensable éducation, qu’elle soit classique ou virtuelle, constitutive de leur avenir.

Pour sa troisième édition, la Journée internationale de l’éducation intervient dans un contexte tout à fait particulier après une année où l’éducation a été malmenée par la pandémie de Covid-19 et ses crises connexes, et ce partout dans le monde. 1,6 milliard d’élèves dans plus de 190 pays ont vu leur quotidien complètement chamboulé alors que les écoles et les universités ont fermé, que nombre de formations ont été subitement interrompues ou que les plus vulnérables d’entre eux n’ont pu suivre les enseignements en ligne faute d’accès à l’électricité, de connexion à Internet ou de matériel informatique. Aux quatre coins du monde, d’innombrables élèves ont perdu des mois d’éducation, parfois une année complète, et beaucoup d’entre eux restent aujourd’hui sur le bord de la route et continuent de subir de plein fouet la fracture numérique.

Adi, 17 ans, lycéen à Bandung en Indonésie et défenseur des droits de l’enfant pour SOS Villages d’Enfants à Lembang, a participé l’an dernier à un forum sur l’impact du Covid-19 où il a pu partager ses idées autour des défis d’une éducation virtuelle en continue. Manque d’équipements, d’accès en ligne et capacités limitées du personnel éducatif et des tuteurs dans le soutien pour l’apprentissage en ligne empêchent des millions d’enfants d’apprendre.

« Une éducation responsable et inclusive est une des clés pour soutenir l’apprentissage des enfants pendant la pandémie de Covid-19. Ceci ne peut se concrétiser que si parents, enseignants et enfants peuvent collaborer pour créer ensemble un bon système d’apprentissage. Après tout, les enfants sont les atouts d’un pays et le futur est en leurs mains. Ceci est l’appel des enfants en direction du monde », déclare ce jeune défenseur des droits de l’enfant.

Alors que le monde vit à l’heure des 2e et 3e vagues de l’épidémie de Covid-19, toutes les écoles n’ont pas rouvert ou ne sont pas en mesure de proposer aux élèves de bonnes conditions d’apprentissage tout en les protégeant du virus. Dans de nombreux pays, la situation éducative est au point mort. Aujourd’hui, plus encore qu’hier, SOS Villages d’Enfants Monde s’engage à faire de l’éducation une de ses priorités afin que celle-ci reste accessible à tous de manière équitable et qu’elle soit inclusive et durable. Notre association continuera, comme elle l’a fait par le passé, à se mobiliser pour que les enfants bénéficient d’un matériel adéquat, notamment technologique, et aient accès à des programmes novateurs et créatifs pour continuer à apprendre et à forger leur avenir dans les meilleures conditions possibles. Nous soutiendrons des projets innovants dans les domaines de l’éducation et de l’employabilité et mettrons l’accent sur des projets qui lient de près éducation et protection de l’enfant, comme au Tchad et en République centrafricaine. Car si l’éducation est un droit, elle est aussi un moteur essentiel de la cohésion sociale et de la paix.

Photos © Alea Horst, Sergio Pereire, Katerina Ilievska, Monica Stromdahl

Catégories

Articles récents

Soutenez l'association

Partager

Newsletter

En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir indiquer la fréquence d’envoi et le type de contenus envoyés par courrier électronique et vous prenez connaissance de notre politique de confidentialité.
Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à l’aide des liens de désinscription.