Actualités

Journée internationale de la fille

Publié le 11.10.2023

La Journée internationale de la fille est célébrée chaque année le 11 octobre depuis 2012. Elle met en avant l’importance de surmonter les obstacles que rencontrent les jeunes filles et de favoriser leur autonomie et le respect de leurs droits fondamentaux.

À cette occasion, nous vous présentons l’histoire d’Isabella*, jeune femme vénézuélienne qui a choisi de quitter son pays natal pour venir en aide à sa mère malade. Elle incarne l’exemple d’une jeune femme devenue autonome très tôt pour prendre soin des autres et qui, confrontée à de nombreux défis liés aux inégalités de genre, est parvenue à les surmonter. 

Mère adolescente, elle a bénéficié à travers l’accompagnement de SOS Villages d’Enfants en Colombie d’un accès facilité aux soins de santé maternelle, d’aide à la parentalité, de prévention face aux violences de genre et de formations professionnalisantes qui lui permettent d’envisager un avenir au sein du village d’Enfants SOS de Maicao.

Partir pour s’en sortir

Isabella Dominguez* est née le 9 mai 2006 à Maracaibo, au Venezuela. Elle a grandi avec sa mère et sept de ses frères et sœurs. Âgée de 16 ans, elle a émigré seule et quitté son pays en raison de sa situation familiale extrêmement précaire.

Sa mère étant tombée malade, les besoins de sa famille étaient de plus en plus importants. Très vite, les frères et sœurs ont dû choisir entre se nourrir et acheter des médicaments. Isabella est donc partie en Colombie, à Maicao – La Guajira, en quête d’un emploi ou de sources de revenus pour pouvoir envoyer de l’argent à sa mère et l’aider à acheter de quoi se soigner.

À Maicao, elle a commencé à recycler des déchets pour les vendre et à travailler comme femme de ménage dans des maisons de famille. Après avoir récolté un peu d’argent, elle est retournée chez elle et a appris que sa mère était décédée. Cette nouvelle l’a profondément affectée et bouleversée.

Après un temps de transition au Venezuela, elle est retournée à Maicao, en Colombie, pour reprendre ses activités professionnelles. Elle y a rencontré un jeune homme qui est devenu son compagnon et qui lui a fait entrevoir la possibilité d’une relation stable et durable. Quelques mois après leur rencontre, elle est tombée enceinte et est aujourd’hui maman d’un bébé de 7 mois.

Ayant subi des violences de la part de son partenaire, elle a décidé de rompre leur relation. Elle s’est réfugiée dans la maison d’une femme qui lui a offert sa protection au terminal de transport où elle s’est rendue en tentant de s’enfuir avec son bébé.

Elle a ensuite été identifiée comme non accompagnée par l’équipe de recherche opérationnelle de SOS Villages d’Enfants en Colombie qui a établi un lien avec l’Institut Colombie du Bien-être et de la Famille et l’a accueillie dans un service de placement temporaire. Depuis qu’elle a intégré ce service, elle participe à des formations, car elle souhaite étudier pour pouvoir travailler et aider son fils à réussir.

Isabella Dominguez et son fils au centre d’accueil SOS de Maicao en Colombie.

C’est une mère aimante et dévouée, elle aime danser, peindre et regarder des films et se distingue par son affection envers les autres enfants qui séjournent à la maison. Elle est attentionnée et protectrice mais parfois impulsive ; les référents et l’équipe l’accompagnent donc pour lui apprendre à gérer ses émotions et renforcer ses compétences sociales. Actuellement, grâce à l’accompagnement de l’équipe, nous étudions les possibilités d’une réunification familiale avec l’un de ses frères biologiques.

*Nom changé pour des raisons de protection

Photos et récit : © SOS Villages d’Enfants en Colombie

Pour en savoir davantage sur notre action en Colombie :

Catégories

Articles récents

Soutenez l'association


Partager

Newsletter

En indiquant votre adresse électronique, vous acceptez de recevoir notre contenu envoyé par courrier électronique et vous acceptez notre politique de confidentialité.
Vous pouvez vous désinscrire à tout moment en utilisant les liens de désinscription.