Actualités

Ethiopie : migration et désarroi

Publié le : 21.01.2022

Le nord de l’Éthiopie est ravagé par les conflits internes et la guerre. Suite à l’expansion du conflit du Tigré dans de nombreuses zones de la région d’Amhara, des centaines de milliers de personnes ont été déplacées de leurs résidences d’origine. En septembre 2021, on dénombrait 4,23 millions de personnes déplacées à l’intérieur du pays. La région d’Amhara en compte à elle seule plus de 1,37 million. De par la volatilité de ce conflit, ces personnes se retrouvent contraintes à se déplacer à plusieurs reprises ce qui crée une fragilité psychologique. Lors de la récente incursion armée du Front de libération du peuple du Tigré dans la région d’Amhara, la ville d’Ataye s’est retrouvée dévalisée pour la septième fois. Le bien-être psychologique et mental des habitants est menacé et les personnes qui retournent petit à petit chez elles retrouvent leurs maisons pillées. Cependant, malgré les besoins énormes qui existent, cette zone reste difficile d’accès et les opérations humanitaires mises en place dans la région sont limitées.

Afin de faire face à cette situation de crise, SOS Villages d’Enfants Ethiopie a mis en place, avec le soutien de SOS Villages d’Enfants Monde, un projet d’aide d’urgence dans le but de répondre aux besoins les plus immédiats des victimes de ces conflits.

Un soutien crucial

Les besoins des personnes déplacées sont énormes : nourriture, eau, produits non alimentaires, médicaments, ressources financières, tout leur manque. Ce court projet d’une durée de 6 semaines vise à couvrir les besoins alimentaires immédiats de 1.660 ménages de retour dans la ville d’Ataye.

Tout d’abord, 25 kg de farine de blé ont été distribués à chacune de ces familles qui représentent 3.129 adultes et 2.815 enfants. Les personnes ciblées étaient en priorité les personnes handicapées, les personnes âgées et les familles avec de jeunes enfants n’ayant pas encore reçu de soutien. À ce jour, 1.442 de ces 1.660 familles ont également reçu un litre d’huile.

« Nous sommes affamés »

Sur l’ensemble des bénéficiaires de ce projet, 49 personnes étaient des personnes en situation de handicap. Ayele, étudiant, souffre d’une déficience visuelle. Lors de la dernière attaque du Front de libération du peuple du Tigré, la maison qu’il habite avec ses deux sœurs à Ataye a été dévalisée. Tous les produits alimentaires, y compris le charbon, ont été emportés tout comme son matériel d’étude qui comprenait un enregistreur. Cette famille lutte aujourd’hui pour survivre.

« Nous sommes affamés par le manque de nourriture », nous confie Ayele dont le handicap l’empêche de trouver une opportunité d’emploi. « Ce soutien nous aide à vivre » mentionne le jeune homme qui aimerait aujourd’hui se concentrer sur ses études.

Photos : SOS Villages d’Enfants Ethiopie

Catégories

Articles récents

Soutenez l'association

Partager

Newsletter

En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir indiquer la fréquence d’envoi et le type de contenus envoyés par courrier électronique et vous prenez connaissance de notre politique de confidentialité.
Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à l’aide des liens de désinscription.