Actualités

Covid-19, Afrique de l’Ouest : Continuer à diminuer l’impact de la crise sur les enfants et leurs familles

Publié le : 25.08.2020

Covid-19, Afrique de l’Ouest : Continuer à diminuer l’impact de la crise sur les enfants et leurs familles

Alors que la crise sanitaire continue sa progression et que les crises sociales et économiques qu’elle entraîne s’intensifient, il est important de rester mobilisé pour renforcer les populations les plus vulnérables dans le monde. C’est notamment le cas en Afrique où le nombre d’infections reste préoccupant (un million de cas début août) et où les défis sont de taille, à tous les niveaux.

En Afrique de l’Ouest, SOS Villages d’Enfants Monde gère, avec l’appui du MAEE, 12 Programmes d’Accompagnement des Communautés pour la Protection de l’Enfant (PACOPE) pour quelque 1.900 familles et 8.000 enfants dans 4 pays (Guinée, Mali, Niger, Sénégal). Elle a soutenu dès avril ses partenaires locaux dans la mise en place d’une réponse commune à la crise du Covid-19 pour aider les bénéficiaires à la surmonter en mettant surtout l’accent sur la prévention sanitaire et l’appui alimentaire.


Premiers résultats

Entre avril et juin, en matière de prévention contre la propagation du virus, toutes les familles ont été sensibilisées par le biais d’informations et d’activités de proximité grâce aux structures communautaires dans les quartiers et toutes les familles ont reçu des kits d’hygiène (de même que les membres des groupements économiques). Aucun partenaire ni aucune famille bénéficiaire des PACOPE n’a été contaminé pendant cette période. Du côté de l’appui alimentaire, l’ensemble des familles au Niger et au Mali, les plus vulnérables en Guinée (à Kankan et Labé) et les non bénéficiaires de l’aide étatique au Sénégal ont reçu des kits. En effet, sur le plan économique, les activités de groupes ont été impactées et la plupart des familles ont été contraintes d’arrêter ou de ralentir leurs petites activités génératrices de revenus.

Des actions ciblées jusqu’à la fin de l’année

Des mois de blocage économique ont des conséquences dramatiques pour les familles des PACOPE qui survivent grâce à des emplois informels et précaires, la plupart dans le secteur du petit commerce. Leur vulnérabilité s’est accentuée et par-là même leur difficulté à subvenir aux besoins essentiels de leurs enfants dont la vie a été chamboulée (fermeture des écoles, impossibilité de suivre un enseignement à distance, arrêt des activités extra-scolaires). Le risque de décrochage scolaire sur le long terme est grand et les enfants ont été plus exposés aux violences à la maison ou dans la rue.

Fin juin, les restrictions imposées par les gouvernements des quatre pays ont commencé à être levées. Pour autant, face aux défis sanitaires, économiques, sociaux et éducatifs (seule une partie des classes avait rouvert en juin), les partenaires locaux de SOS Villages d’Enfants Monde ont lancé une deuxième intervention (juillet-décembre). Objectif : continuer à atténuer les conséquences de la pandémie sur les enfants, familles et communautés dans les 12 PACOPE, avec des mesures adaptées à chaque site et des actions ciblées pour la relance des activités, et assurer le respect des droits de l’enfant à vivre, à être protégé et à apprendre. Il en va de l’appui à des initiatives locales et mesures qui misent sur la prévention sanitaire, la relance des activités économiques, le soutien éducatif et l’accompagnement des structures communautaires œuvrant à la protection de l’enfant.


Les mesures en un coup d’œil

• Prévention sanitaire et sensibilisation aux gestes barrières et aux bonnes pratiques d’hygiène ; distribution de kits d’hygiène aux familles et structures communautaires (Comités Locaux de Protection de l’Enfant et Clubs d’Enfants) ; référencement des cas positifs au virus aux structures sanitaires compétentes.

• Appui individuel aux familles pour la relance, la diversification et la création d’activités génératrices de revenus ; mise en place d’un fonds de soutien, d’un appui technique et d’une aide alimentaire ponctuelle ; appui à l’emploi des jeunes en lien avec les nouvelles opportunités du marché ; relance des activités des AVE&C (avec fonds de solidarité).

• Cours de rattrapage pour les enfants ayant des résultats faibles et accompagnement des enfants dans leur retour en classe ; sensibilisation des parents à l’importance de l’école ; promotion des gestes barrières dans les écoles via les Clubs d’Enfants et installation de dispositifs de lavage des mains.

• Renforcement des Comités Locaux de Protection de l’Enfant et des Clubs d’Enfants pour le travail d’identification et de gestion des cas de protection et la mobilisation des ressources ; sensibilisation des parents aux pratiques d’éducation parentale et à la protection de l’enfant (visite à domicile, émission de radio, causerie…) ; suivi de proximité avec les familles.

Appel à la solidarité : Pour aider SOS Villages d’Enfants Monde à renforcer son soutien aux communautés vulnérables en Afrique de l’Ouest jusqu’à la fin de l’année, vous pouvez faire un don sur le CCPL IBAN LU65 1111 0050 0053 0000 (mention « PACOPE – pandémie de Covid-19 ») ou en ligne sur notre page projet. 

Catégories

Articles récents

Soutenez l'association

Partager

Newsletter

En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir indiquer la fréquence d’envoi et le type de contenus envoyés par courrier électronique et vous prenez connaissance de notre politique de confidentialité.
Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à l’aide des liens de désinscription.