Actualités

Booster l’employabilité en Ouzbékistan

Publié le 11.04.2024

Dans le cadre du programme de renforcement de la protection de l’enfant en Ouzbékistan, des jeunes et des adultes sont accompagnés sur le chemin de l’emploi.

Revenons sur l’année 2023 et sur les bénéficiaires qui ont été soutenus durant cette année.

SOS Villages d’Enfants en Ouzbékistan, qui se positionne comme un acteur reconnu dans la région de Khorezm, accompagne des jeunes pendant le passage difficile entre le système éducatif et le marché du travail, selon des critères d’admission au programme. L’approche élargie pour inclure les jeunes issus de la communauté, de la prise en charge alternative de SOS ou de foyers de type familial, a été possible grâce aux partenariats conclus par SOS Villages d’Enfants en Ouzbékistan avec une série d’acteurs du domaine social et de l’emploi.

Sur recommandation des services de la protection, 28 jeunes ont formulé une demande d’accompagnement par le programme, chiffre en augmentation par rapport à 2022. Au final, ce sont 25 jeunes (dont 15 jeunes femmes) qui ont été appuyés en 2023, dont 7 diplômés qui ont quitté la prise en charge en institution, 11 qui étaient issus de familles vulnérables de la communauté et 7 qui ont quitté la prise en charge de remplacement de SOS Villages d’Enfants en Ouzbékistan.

Afin d’assoir leur autonomie, les jeunes bénéficiaires du programme ont reçu plusieurs formations leur permettant de grandir en maturité et d’apprendre à vivre en société : compétences sociales et aptitudes à la vie quotidienne (méthodes de résolution constructive des problèmes, recherche de solutions originales, hiérarchisation des dépenses dans une vie indépendante…), notions juridiques en droits du travail, de la famille, communication et leadership, santé reproductive et planification familiale.

5 jeunes du programme ont accédé à une formation professionnelle, dont 2 filles déscolarisées, et ont réussi leur formation en coiffure, marketing des médias sociaux, informatique, cuisine et pâtisserie et gestion d’une entreprise privée. 4 jeunes sur les 5 sont employés et ont un revenu stable. Ces jeunes ont également reçu des formations sur la recherche d’emploi, la préparation de CV et les technologies numériques et ont participé à des sessions d’orientation professionnelle et des visites terrains, des rencontres avec des entrepreneurs ayant réussi et du mentorat. Ces activités ont contribué à l’emploi de 12 jeunes sur 25, depuis plus de 6 mois, dans des entreprises privées.

Les adultes ont également été accompagnés pour un retour à l’emploi, notamment grâce à la coopération avec des partenaires étatiques et privés qui a permis à 23 parents de suivre des formations professionnelles gratuites et de trouver un emploi. 33 parents ont bénéficié d’une aide à l’emploi, ce qui leur a permis de s’assurer un revenu stable. Parmi eux, 12 tutrices travaillent depuis 6 mois ou plus et 5 sont à leur compte en tant que couturières ou cuisinières. Une aide supplémentaire en nature a été fournie par l’État à ces bénéficiaires, sous forme de matériel de travail. Enfin, 61 parents ont renforcé leurs capacités en matière de planification et de gestion efficace du budget familial.

Une des tutrices bénéficiaires du programme devenue couturière à son compte

Durant l’année 2023, 96 demandes d’aide à l’emploi, de formation professionnelle et de création de petites entreprises ont été enregistrées par 67 parents.

En 2024, ce programme de renforcement va permettre à de nouveaux bénéficiaires d’être formés afin qu’ils retrouvent un emploi et puissent s’épanouir et contribuer aux besoins de leurs familles.

Photos : © SOS Villages d’Enfants en Ouzbékistan

Catégories

Articles récents

Soutenez l'association


Partager

Newsletter

En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir indiquer la fréquence d’envoi et le type de contenus envoyés par courrier électronique et vous prenez connaissance de notre politique de confidentialité.
Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à l’aide des liens de désinscription.