Projets

Financement du Centre SOS de Soutien Familial de Pskov

Laurence Wangla
Responsable des Programmes

Situation des enfants

Le nombre total d’enfants de moins de 18 ans dans la fédération de Russie est estimé à environ 26,5 millions. Selon les estimations de certains experts, il y a actuellement jusqu’à 1,8 million d’enfants et de jeunes sans abri et négligés. Les récents changements politiques et économiques ont affecté la vie des familles et un nombre croissant d’enfants sont retirés de leur famille. Près d’un tiers des familles ayant des enfants sont pauvres.

De fait, la majorité des enfants placés au sein d’une prise en charge de remplacement sont ce qu’on appelle des « orphelins sociaux ». En dépit de récents changements législatifs visant à réduire le nombre d’enfants dans des prises en charge résidentielles, la plupart des enfants placés le sont dans des structures résidentielles et dans des pensionnats. Les enfants atteints de handicap sont envoyés dans des institutions spécifiques. Ces deux groupes d’enfants quittent ces structures sans être préparés à vivre de manière indépendante.

Par ailleurs, le nombre d’enfants vivant dans la rue a augmenté ces dernières décennies. Ce phénomène est lié à l’exploitation sexuelle des enfants. Des gangs de crime organisé trafiquent les enfants à des fins sexuelles ; la Russie est un pays d’origine, de transit et de destination d’enfants trafiqués. La situation est particulièrement mauvaise à Moscou et à Saint-Pétersbourg. Les enfants ayant des besoins spécifiques et venant de zones rurales sont souvent emmenés dans ces villes et forcés de se prostituer. La plupart des enfants des rues sont dépendants de substances dangereuses : cigarette, colle, alcool ou opiacés.

Objectif de notre programme

Après avoir contribué, ces dernières années, à financer la construction d’un terrain de sport à Pskov ainsi que deux programmes éducatifs à Lavrovo et à Tomilino, SOS Villages d’Enfants Monde s’engage dans un nouveau projet social dans la région de Pskov. Cette région connaît un nombre croissant d’enfants qui ont perdu la prise en charge parentale en raison des problèmes socio-économiques, psychologiques ou sanitaires. Violence, alcool et drogue y sont des problèmes courants et le nombre de jeunes mères marginalisées est en augmentation. Voilà pourquoi SOS Russie planifie l’ouverture d’un centre de soutien familial qui dispensera aides sociales, psychologiques, pédagogiques et juridiques aux jeunes qui risquent d’être séparés de leurs parents biologiques et aux mères avec enfants qui vivent des situations de crise et de violence. Ce centre sera installé dans le Village d’Enfants SOS de Pskov.

SOS en Russie

SOS Villages d’Enfants gère des programmes sur six sites distincts en Russie. Les activités varient en fonction des besoins locaux et incluent le travail avec les enfants, les jeunes et les familles. En 2006, SOS Villages d’Enfants Russie a débuté la mise en œuvre des programmes de renforcement de la famille qui travaillent directement avec les familles afin de permettre aux enfants risquant de perdre leur prise en charge familiale de grandir dans un environnement familial chaleureux. Les enfants dont les parents ne peuvent pas prendre soin trouveront la chaleur d’un foyer dans l’une des familles SOS. En outre, SOS Villages d’Enfants administre également un Foyer de Jeunes SOS où les jeunes sont guidés par des professionnels sur leur route vers une vie indépendante.

Financement

Notre association contribue au financement de l’entretien du Centre SOS de Soutien Familial à Pskov. Pour 2019, ce projet est financé par le Russian Club of Luxembourg.

Soutenez notre projet

Montant total
à collecter en 2021

24 000€
Collecté
24 679€
103%

Domaine

Localisation

Projets à la une

Soutenez l'association

Partager

Newsletter

En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir indiquer la fréquence d’envoi et le type de contenus envoyés par courrier électronique et vous prenez connaissance de notre politique de confidentialité.
Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à l’aide des liens de désinscription.